plombier-installateur

3 choses à savoir sur le métier d’installateur sanitaire

En France, études et formation existent pour devenir monteur en installations sanitaires. Un diplôme de CAP ou un BTS consécutifs à une période de formations est nécessaire pour exercer ce métier. Ces formations professionnelles existent sous plusieurs appellations, dont voici quelques unes parmi les plus utilisées.

Formations existantes

Il existe une formation de niveau CAP pour devenir monteur en installations sanitaires  ou installateur thermique. Une autre formation débouche sur un MC en maintenance en équipement thermique individuel. Une formation en zinguerie est également accessible aux installateurs sanitaires, si ces derniers désirent une spécialisation dans les gouttières et  autres équipements en zinc. Pour un bachelier,  ou trouve un bac pro en technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques tandis que le bac pro TISEC constitue une formation pour devenir technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques. Une formation de monteur en installations de génie climatique et sanitaire est également accessible au niveau bac + 2. On citera notamment un BTS FED – fluides, énergies, domotique et un BTS MS en maintenance des systèmes option systèmes énergétiques et fluidiques, une option envisagée par notre informateur principal (aller vers son site).

Perspectives

Dans la région parisienne, les nouveaux actifs du secteur de la plomberie gagnent le smic. Cependant, ce qui est intéressant dans ce métier, c’est la perspective de pouvoir travailler à son compte. Aussi, si les formations citées précédemment débouchent sur un métier d’installateur à  domicile, on peut être satisfait de notre parcours.

Salaires

Ainsi, en tant que salarié débutant un plombier installateur sanitaire est rémunéré aux alentours de 1 500 € brut par mois. Il peut progresser assez rapidement. En tant qu’artisan à son compte ses revenus sont plus importants. Néanmoins, travailler en entreprise est également un privilège accordé aux installateurs professionnels. Avec de l’expérience, l’installateur sanitaire deviendra chef de chantier. Il va de soi qu’une connaissance des systèmes de chauffage et en électricité il élargit son champ professionnel dans le domaine de la climatisation. De plus, salarié ou pas, il peut se mettre à son compte et créer sa propre entreprise d’installateur et de réparateur. Il faut toujours se rappeler que les installations sanitaires sont essentielles pour tout le monde, aussi, la demande sera toujours présente, quoi que l’on fasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright Habitation & travaux ! 2019
Shale theme by Siteturner