Conseils pour choisir son système de motorisation de portail

Il existe plusieurs options de motorisation portail disponibles sur le marché. Pour éviter de faire le mauvais choix, sachez d’abord qu’il y a 2 types de portails : le portail battant et le portail coulissant. Les systèmes de motorisation pour ces 2 portails sont différents. Le portail battant présente5 options de motorisation : à bras, à vérin, à roue, enterré ou intégré au portail. Tandis que le portail coulissant n’en a que 2 : portail à crémaillère à rail au sol et à rail autoportant.

Système de motorisation portail battant à bras

Le système de motorisation portail à bras ne peut s’appliquer que sur un portail battant.  Concernant sa mise en service, on installe sur chacun des 2 vantaux un système de bras mécanisés. Ces bras sont liés chacun, la plupart du temps, à un moteur électromécanique. Grâce à un système de commande à distance, les moteurs activent automatiquement les 2 bras pour ouvrir et fermer le portail de votre habitation. Le système d’automatisation à bras est facile à installer. En effet, il ne nécessite pas de gros travaux pour être mis en service. Si vous aimez bricoler, vous pouvez le faire vous-même. En moyenne ce type de portail met environ une quinzaine de secondes pour s’ouvrir.

Système de motorisation portail battant à vérin

Le principe utilisé dans ce système est exactement le même que celui de la motorisation à bras. Seulement, la motorisation à vérin est plutôt conseillée pour les portails construits avec des matières dures et lourdes comme le métal et l’acier. Le moteur utilisé dans ce système est un moteur hydraulique. Ce dernier permet d’avoir plus de puissance pour ouvrir facilement le portail. Il est conseillé de ne pas utiliser ce système surun portail en bois, en aluminium et en plastique. Pour l’activer, il faut un courant de 220 volts pour permettre au moteur du portail  de s’ouvrir automatiquement.

Système de motorisation portail battant à roue

Le système de motorisation portail à roue est le plus simple mais aussi le moins couteux sur le marché. Mise à part sa simplicité et son prix, ce système peut s’adapter sur toutes les formes de terrains comme une pente. Il ne nécessite pas de courant très puissant mais rien que 21 à 24 volts suffisent pour l’activer. Cependant,  ce système n’est pas conseillé pour un portail fait en acier dur, pour un portail battant avec des vantaux lourds. Il est idéal pour les portails légers,en bois par exemple.

Système de motorisation portail battant enterré et motorisation intégrée au portail

Ces systèmes de motorisation ont exactement les mêmes caractéristiques. La seule différence entre les deux s’observe par l’installation de leurs systèmes. L’un est enterré dans le sol et l’autre est intégré dans le portail. Ils présentent plus d’esthétique du fait que leurs systèmes ne sont pas visibles à l’œil. Le système mécanique utilisé pour leur permet aussi d’être robuste. Ilssont donc difficiles à forcer. En matière de qualité et de sécurité, le portail battant équipé de l’un de ces2 systèmesde motorisations est  plus fiable.

Système de motorisation portail coulissant à rail au sol et motorisation à rail autoportant

Ces deux systèmes s’appliquent sur un portail coulissant. Là aussi, le système utilisé est la même pour les deux. Pour les installer, un travail de maçonnerie est nécessaire.  Ils nécessitent tous la mise en place de 2 poteaux : poteau de guidage et poteau de réception. La différence se fait au niveau du mécanisme utilisé. Le premier nécessite l’installation du  système de rail au sol. Le second utilise une poutre télescopique appuyée d’un accompagnement en forme de rectangle qui va servir  de contrepoids. Il faut noter que les portails électriques coulissants sont plus chers que les portails électriques battants.

 

Rénover la tuyauterie d’un logement, comment procéder ?

La rénovation des canalisations est une opération complexe et couteuse qu’il faut savoir étudier avec soin. Si l’entretien suffit dans certains cas à remettre les canalisations dans un meilleur état, des plus gros travaux comme les travaux de pose d’une nouvelle canalisation peuvent aussi être requis. Que faut-il choisir et comment entreprendre la rénovation des canalisations ? La réponse dans ces quelques lignes ! Read More…

Installer une fosse septique : les règles de base

Pour installer une fosse septique ou plutôt une fosse toutes eaux, les précautions ne se négligent pas. Il s’agit d’un système assez complexe dont on ne doit pas faillir lors de son installation. En cas de défaut, le processus déjà mis en place risque de générer de nombreuses contraintes. Pour s’y prendre, on vous livre certaines règles.

L’emplacement

C’est un détail qu’on ne doit pas échapper lors de l’installation de fosse septique. A noter qu’il s’agit d’une fosse destinée à assainir les eaux qui sortent de la maison en vue de les réutiliser pour la lessive par exemple ou alors de les évacuer vers le milieu naturel sans qu’il y a risque de pollution. En général, l’emplacement reste la première étape à ne pas faillir car même si l’habitation se trouve éloigner de la grande ville ou des autres propriétés, la fosse septique ne doit pas être mélangée avec les puits, les arbres ou la circulation et sa maison. Cela afin d’éviter toutes propagations de gaz nocifs et de ne pas perturber le processus de biodégradation. Pour trouver un bon emplacement, il faut pratiquement demander le service et la compétence d’un spécialiste en installation fosse septique 78.

La dimension

La dimension de la fosse septique doit être bien précise avant de creuser un trou. Cela dit, lors du creusage, il faut laisser quelques marges de plus pour éviter qu’elle soit mise en contact avec les parois. Toutes ces règles ont été conçues dans le but d’assurer le bon fonctionnement de la fosse car la réussite du traitement en dépend. Pour rappel, pour installer une fosse toutes eaux, on doit connaitre les exigences pour un bon assainissement. Donc, il faut disposer d’une canalisation infaillible pour évacuer les effluents et de les conduire vers la fosse et ensuite de les traiter et de les assainir dans les meilleures conditions avant de les évacuer vers le milieu récepteur. Donc, on ne doit pas oublier ce principe mais encore faudra-t-il l’appliquer convenablement. D’autre part, d’autres exigences méritent d’être citées comme au moment d’enfouir la fosse. Avant de la déposer au fond, on doit vérifier toute présence d’objet qui pourrait compromettre l’installation. Dans ce cas, il faut concevoir un lit de sable au fond de la fouille avec une épaisseur de 10 cm ou alors d’une semelle en béton. Pour réussir cette opération, le savoir-faire d’un professionnel en installation fosse septique 78 a toute sa place.

L’installation

Déjà, avant même d’envisager à installer une fosse toutes eaux chez soi, on doit faire le tour de la propriété et de trouver l’endroit idéal pour l’installation. On doit également évaluer les caractéristiques du sol ainsi que la topographie pour savoir si une préparation de terrain doit être de mise. Bref, pour l’installation, il faut savoir également que la fosse doit être en mesure d’accueillir les microorganismes car ce sont les bactéries qui feront tout le travail notamment pour la dégradation des matières et qu’il s’agit bien des bactéries indépendantes de l’oxygène. Donc, on a besoin d’un système très étanche et d’une installation réalisée dans la règle de l’art. Aussi, on installe la fosse au centre en faisant attention au sens de l’entrée et de la sortie de la canalisation. Pour le remblai, il doit être réalisé couche par couche autour de la fosse avec un matériau sableux jusqu’à ce qu’il atteint le haut de la fosse. A préciser également que pour équilibrer la pression, on doit remplir la fosse d’eaux claires. La pose des tuyaux doit être précis également et il faut davantage vérifier la pente et de bien installer les différents raccordements. Ce sont des vérifications à ne pas négliger pour assurer une bonne longévité de l’installation. Toutefois, pour que le résultat soit favorable, on doit normalement faire appel à un expert en installation fosse septique 78.

 

Quel matériau choisir pour une piscine hors sol ?

Les piscines hors sol existent en plusieurs matériaux, surtout les piscines en kit, car les bassins autoportants sont légèrement limités en aspect. Pour un modèle en kit donc, il est essentiel de connaître les atouts et les inconvénients de chaque déclinaison.

Les piscines hors sol en bois, l’élégance qui prime

Pour ceux qui cherchent une solution plus esthétique, les piscines en bois sont parfaites. En effet, le bois épouse parfaitement les autres matériaux dans le jardin, ainsi vous obtiendriez une meilleure harmonie. En général, le kit de piscines en bois est pourvu de madriers en pin soigné et préparé. Ainsi, pour former la structure, il ne requiert plus de grands travaux, car il suffit de faire un assemblage. Ce genre de matériaux offre aussi une meilleure isolation thermique, ce qui permet de garder la température naturelle de l’eau. Néanmoins, il faut savoir qu’il s’agit d’un modèle assez cher par rapport à la piscine en structure métal. De plus, le rangement est assez difficile à faire.

Les piscines hors sol en métal, la solution à petit prix

Ce genre de piscine est aussi vendu en kit. Les structures tubulaires  ou panneaux modulaires sont faits avec des métaux. Souvent, c’est l’aluminium enfermé sous une peinture ou d’enduit qui est utilisé ou encore l’acier galvanisé. Pour avoir un aspect plus esthétique, il est possible de choisir plusieurs finitions, à savoir le sable, argenté, ou en aspect bois ou encore blanc. Ce genre de piscine est plus léger, ainsi, son usage est également plus facile. Elle est aussi un matériau très solide, mais surtout à faible coût, ce qui fait qu’elle convient à tous les budgets, même les plus petits. Néanmoins, elle n’a pas le côté isolant et écologique comme le bois.

Les piscines autoportantes en PVC

Le PVC est un matériau réservé pour les structures, donc, il est idéal pour les piscines autoportantes. Ainsi, ils ne sont pas adaptés pour les modèles en kit, en raison de sa solidité. Les armatures des piscines sont donc fabriquées en résine, en métal ou en bois. Néanmoins, la poche contenant l’eau reste en PVC, qu’il soit en liner ou en membrane de PVC renforcé. Si vous n’aimez pas particulièrement ce genre de modèle, il est toujours possible de choisir les piscines intex en PVC.

Un modèle durable avec les piscines en béton

Il existe bel et bien la piscine en kit en béton. On peut trouver les modèles en béton armé ou les panneaux modulaires. Les bétons sont généralement recouverts d’enduit et de peinture afin qu’elle soit plus esthétique. Si vous optez pour le modèle en panneau, il est possible de les habiller avec des bois, du bambou, ou autres.  Cette solution est donc adaptée pour ceux qui cherchent une solution résistante.

 

 

 

Bien choisir l’isolant pour réussir l’isolation de combles

L’isolation des combles est une chose fondamentale pour une habitation. En effet, si les combles ne sont pas isolés ou si l’isolation n’est pas réalisée convenablement, plus de 30% de la chaleur dans une maison risque de s’évaporer par la toiture. Ainsi, en bien isolant les combles, chaque propriétaire réalise des économies d’énergies. Pour que l’isolation soit performante, il faut déjà choisir le bon isolant. Ce qui n’est pas facile parce qu’il existe plusieurs variétés sur le marché.

Les différents isolants pour une isolation des combles

Pour l’isolation de combles, il faut privilégier les isolants en laines. La laine de verre est le modèle le plus utilisé, car elle parvient à isoler plus de 70% des combles en France. Toutefois, il existe des ménages qui préfèrent la laine de roche qui a la particularité de s’adapter à plusieurs configurations. En effet, elle se décline en différentes formes de conditionnement : en panneaux, en rouleaux, ou en flocons. C’est surtout adapté à des combles qui ont une certaine exigence.  La laine de verre et de roche est idéale si vous cherchez une solution bon marché et qui apporte une certaine performance. De même si vous n’exigez pas une construction écologique. Pour ceux qui cherchent un isolant qui dure dans le temps, la laine de bois est parfaite, car elle a reçu un traitement contre les insectes xylophages. La laine de chanvre quant à elle est un isolant naturel qui est utilisé de la même manière que les laines de verre et de roche. Il se différencie des autres grâce à son pouvoir isolant exceptionnel. Sinon, vous pouvez choisir le polystyrène expansé qui est à la fois compact, économique et respecte l’environnement. Le polyuréthane qui se présente sous forme de plaques est un isolant très résistant et étanche. Il est surtout agissant pour une isolation thermique. Vous pouvez également opter pour le textile recyclé, la laine de mouton, et la ouate de cellulose.

Combles habitables ou combles aménagés ?

Pour réussir l’isolation des combles, il est plus judicieux de faire appel à un professionnel. Ainsi, il vous conseillera le meilleur matériau adapté à votre comble. Ce qui vous permettra de gagner du temps, mais aussi optimiser le gain de surface. Sion, il vous proposera également l’isolation des combles à 1 Euro. Par ailleurs, il vous aidera aussi à trouver l’isolant selon votre comble : aménagé, ou perdus. En effet, le choix de l’isolant de ces combles se fait différemment. Pour les combles non accessibles, il est plus adapté et plus facile de faire usage d’un isolant à insufflation. Il peut être donc de laine minérale, de la ouate de cellulose ou la fibre de bois. Si le comble est accessible, mais pas exploité, il est possible d’utiliser les différents types d’isolant. Le choix doit se porter plutôt sur le prix et la performance de l’isolant. Enfin, pour les combles aménagés, il faut que l’isolant soit compact. Donc, préférez les isolants en panneaux ou en rouleaux. Il ne faut quand même pas oublier de considérer les besoins de la maison, l’isolation phonique, et surtout l’efficacité.

 

 

Une petite salle de bain avec une baignoire avec porte

Arranger une petite salle de bain constitue un véritable casse-tête. En effet, l’on souhaite avoir une pièce sanitaire qui allie en même temps l’esthétique et le confort. Sachez que même avec une toute petite espace, vous pouvez avoir les deux critères, mais pour cela, connaitre les dimensions de la salle de bain est de mise. Après cela, vous pourrez faire votre choix sur une baignoire avec porte qui correspond aux exigences de la pièce.

Tout sur la baignoire avec porte

L’on n’a pas besoin de chercher loin pour avoir une définition, c’est une baignoire qui possède une porte. La baignoire à porte est souvent associée à une baignoire pour sénior de par le fait qu’elle est tout à fait sécurisante par rapport aux risques d’accidents domestiques, mais également parce que grâce à la présence de la porte, ces personnes âgées conserveront leur autonomie durant leur toilettage sans devoir faire appel à une assistance d’un tiers. Pour son utilisation, il faudra d’abord entrer dans la baignoire avant de la remplir, c’est le seul contraint qui est susceptible d’être un facteur bloquant, mais en dehors de cela, le confort est tout à fait rassurant. En effet, la porte est étanche avec possibilité d’accessoiriser avec des poignées, la marche d’entrée est minime et la surface est totalement antidérapante. De plus, une baignoire avec porte s’adapte à tout type d’espace que ce soit tout petit ou grand. Quant à l’esthétisme, elle se décline en plusieurs coloris et son design est tout à fait soigné.

Types de baignoire à porte pour une petite espace

À partir de maintenant, vous pouvez être rassuré pour l’agencement de votre salle de bain même s’il n’y a que quelques m² qui y soient consacrés. Les baignoires avec porte, latérale ou frontale vient à votre rescousse. Pour pouvoir faire votre choix, nous vous donnons quelques idées de modèles qui pourront faire votre bonheur. Une baignoire avec porte frontale d’une dimension de 1mètre sur 1mètre peut correspondre très bien à quelqu’un qui aime prendre un bain, mais où l’espace ne le permet pas. En installer un chez vous ne vous demande qu’une journée et le vidage peut se faire en 40 secondes si l’option vous tente. Il y a également la baignoire à porte d’angle qui est très originale. Disponible en plusieurs coloris, le siège est directement encastré ce qui permet de prendre un bain assis.

 

Aménager un jardin japonais

Concevoir un jardin japonais zen dans les règles de l’art nippon, fait régner un sentiment de quiétude, d’apaisement et de sobriété.

Créer un jardin japonais avec une lanterne japonaise

Quelques conseils permettent de partir sur de bonnes bases, pour créer un jardin japonais. Pour penser votre jardin japonais, il faut imiter au mieuxla nature. C’est un peu comme peindre un tableau. Vous devez concevoir un premier plan avec une pierre à eau, de la mousse, quelques fougères, un espace central et une combinaison de pierres et un arbre. L’arrière-plan peut être constitué d’un mur, d’une haie taillée, d’une clôture de bamboussur lesquelles se détacheront les pierres et les végétaux, sans omettre l’eau.

En premier lieu, un jardin japonais se construit en disposant des pierres appelées « Ishi ». Ce sont des pierres usées par le temps, qui ont été récoltées dans la nature, disposées seules ou en groupe,en nombres impairs de 3 ou 5. L’eau est omniprésente dans tous les jardins japonais. Elle peut prendre la forme de ruisseau, cascade, étang, bassin, source et des pierres à eau, sous la lumière d’une lanterne japonaise.

Les végétaux du jardin japonais

Dans un jardin japonais, il ne faut pas planter des arbres et des végétaux qui deviennent trop grands. Il faut les tailler régulièrement pour les mettre en forme ou pour les faire vieillir telsun pin dans la montagne. Pour ce faire, vous devez vous référer aux livres sur les bonsaïs, car la technique de la taille est proche.

En matière d’éclairage et accessoires du jardin japonais, vous pouvez placer des spots qui mettront en valeur un élément décoratif comme le bassin ou la pierre à eau. Ils doivent également éclairer l’arrière-plan tel que le mur et la haie de bambou. Cela permet de donner une illusion d’un plus grand espace. Comme idée de décoration, vous pouvez penser à décorer votre jardin japonais par une lanterne japonaise, un carillon, une petite table et des coussins posés sur la terrasse en bois.

Dans tous les cas, vous pouvez toujours demander conseil auprès d’un architecte paysagiste avant de réaliser votre jardin japonais. Il saura prendre en compte des caractéristiques de votre jardin, de vos souhaits, des exigences d’un jardin japonais et de votre budget.

Pourquoi opter pour un ventilateur de plafond avec télécommande ?

Les ventilateurs de plafond se différencient aussi par le mode d’enclenchement. Vous pouvez trouver des modèles s’activant par tirette manuelle, par interrupteur filaire ou par télécommande. Même si un modèle rustique avec une tirette manuelle vous plait bien, privilégiez un autre modèle avec une télécommande. Vous comprendrez bien que la télécommande vous facilite bien la vie lorsque vous aurez installé le ventilateur à votre domicile. Nous allons vous rapporter dans ce dossier toutes les raisons de choisir un ventilateur avec une télécommande.

Un ventilateur avec télécommande : un modèle très pratique

Le modèle doté de ce petit dispositif de commande est bien plus pratique que les autres. Si vous choisissez un ventilateur avec une tirette, vous serez obligé de vous déplacer au milieu de la pièce pour l’activer et le désactiver. Le modèle avec interrupteur filaire, lui, est moins compliqué, car vous n’aurez qu’appuyé sur un bouton. Toutefois, ce dernier peut être placé à l’entrée de la pièce, ce qui ne sera pas d’un grand confort si vous vous êtes déjà bien installé dans votre canapé. Pour éviter tous ces désagréments, choisissez le ventilateur plafond télécommande : vous n’aurez plus à vous lever pour l’allumer et l’éteindre et vous pouvez même le faire de la pièce voisine.

Un contrôle complet depuis une seule commande

La télécommande va comprendre plusieurs boutons qui vous permettront d’avoir un contrôle complet sur votre dispositif d’aération et de ventilation. Vous aurez sûrement le bouton ON/OFF sur la télécommande pour l’allumage et l’extinction du ventilateur. À partir de la télécommande, vous pouvez également régler la vitesse de rotation pour avoir moins ou plus de fraîcheur dans la pièce. Il est possible d’avoir jusqu’à 5 niveaux de vitesse. Si votre ventilateur de plafond est également doté d’un système d’éclairage, vous pouvez allumer et éteindre la lumière depuis la télécommande. Vous pouvez également avoir d’autres fonctionnalités comme la fonction été/hiver que vous pouvez régler depuis ce même dispositif de contrôle.

Ce qu’il y a à vérifier sur votre télécommande

Cette télécommande pour votre ventilateur peut fonctionner en infrarouge ou en radiofréquence. Les ventilateurs sont souvent accompagnés d’un modèle en infrarouge. Le système utilisé va avoir un impact sur la distance de commande. Il sera plus pratique d’avoir une télécommande permettant d’activer une fonctionnalité depuis quelques mètres de votre ventilateur, voire depuis la pièce voisine.

 

5 conseils avant de rénover sa toiture

En plus du bien-être et de la bonne isolation conférée par votre toiture, posséder un toit en bon état est une plus-value pour votre bien immobilier.

Ce qu’il faut faire avant la rénovation toiture Bruxelles

1) Dater l’âge de votre toiture

C’est la première chose que vous devez faire avant de vous lancer dans les travaux de rénovation. Si votre maison a été construite il y a 5 ou 10 ans ou que votre toiture a été refaite récemment, il n’y a aucune nécessité à rénover. Evidemment, il existe des cas exceptionnels de malfaçons ou de catastrophes ayant endommagés votre toit. Si vous avez des doutes, le plus simple serait d’évaluer l’ampleur des travaux de rénovation toiture Bruxelles.

2) Evaluer l’ampleur des travaux de toiture à réaliser

Si la rénovation est pertinente, il n’est pas toujours indispensable de reprendre la totalité de la toiture. Généralement, il ne s’agit que de changer quelques tuiles ou d’effectuer quelquesnettoyages pour une remise en état. Toutefois, l’intervention d’un professionnel est préférable pour mesurer avec justesse et précision l’état de votre toiture avant de procéder aux travaux nécessaires.

3) Sonder l’état de votre charpente

A part l’état de la toiture, il est fortement recommandé d’évaluer l’état de la charpente. Un professionnel doit passer au crible son état général, le bois, les poutres et autres. En effet, le changement du toit pourrait ajouter du poids à la charpente, qui peut entrainer la rénovation de celle-ci.

Les autres actions à mener avant les travaux de rénovation

4) Mesurer votre toit avec précision

La mesure du chantier à effectuer est essentielle pour calculer son coût. De toute évidence,la dimension du toit est plus grande que la surface de la maison. En règle générale, vous devez ajouter 20 à 40 m2 aux mesures de votre habitat.

5) Vérifier la qualité de l’isolation

Un toit se constitue de tuiles ou de revêtements similaires. Il est basé sur une charpente. Pour que le toit joue pleinement son rôle de protecteur, il doit-être isolé. Un professionnel de la rénovation toiture Bruxelles sera à même de vous guider pour choisir l’isolant performant, réparer les éventuels défauts d’une isolation et autres. La rénovation d’un toit est un chantier que vous devez anticiper. Ces quelques conseils vous sont utiles avant de décider pour quoi que ce soit.

Comment aménager un studio ?

Dans la plupart du temps, on pense qu’aménager une maison de petite superficie est toujours facile, pourtant, en réalité, c’est le contraire. Aménager un studio est même parfois un véritable casse-tête étant donné qu’on doit tout ranger dans une petite pièce. Pourtant, quelques astuces suffisent pour vous faciliter la tâche.

Définir les besoins des occupants

Avant toute chose, il vaut mieux les besoins et les habitudes des occupants du studio. L’agencement sera ensuite déterminé en fonction de ses besoins. Il est également indispensable de penser aux habitudes quotidiennes de chaque personne. C’est pourquoi il est toujours préférable de mettre le lit au salon dans un studio. Évidemment, une personne qui travaille la nuit et dort le jour ne souhaite pas être réveillée par les bruits d’une cafetière. Et si les occupants sont passionnés par la cuisine, une place pour la table ainsi qu’un espace de travail ne sont pas à négliger.

Éviter de perdre un centimètre carré

Dans un studio, chaque centimètre carré compte. Ceci est dans le but de garder un maximum de surfaces pour circuler. De ce fait, le sol doit toujours être utile à quelque chose. S’il y a un couloir qui ne peut pas être débarrassé, pourquoi ne pas se servir de rangement, par exemple ? Autrement dit, une petite maison ne doit pas contenir un espace pour un superflu. Vous devrez choisir chaque meuble et chaque objet avec soin pour gagner de la place.

Installer des rangements en hauteur

En aménageant votre studio, vous pourrez augmenter le volume ouvert au regard. Comment ? Tout simplement en installant des rangements en hauteur. Évidemment, cela ne signifie pas que vous allez également installer votre lit sur une estrade, cela pourra occuper un volume important. Seulement, il faut placer en hauteur les éléments bien rangés. Pour cela, vous pourrez par exemple condamner un mur pour le transformer en penderie.

Choisir un meuble pour plusieurs fonctions

Un meuble multifonction est la meilleure option pour une petite surface. Cela permet de gagner plus de place. Mais attention, avant de choisir le meuble, pensez tout d’abord à sa double utilisation et à l’endroit que vous allez le placer. Par exemple si vous ne trouvez pas de place pour la table à manger, choisissez une large table basse avec des poufs pour accueillir vos invités dans un cadre original. Pareillement, un large plan de travail de la cuisine peut également se servir de coin bureau.

Contacter un professionnel

L’une des meilleures manières d’aménager un studio est de contacter un professionnel dans ce domaine : un architecte d intérieur paris. Étant un professionnel expérimenté et qualifié, il trouvera de meilleures idées pour agencer votre petit appartement, en fonction de votre style, de votre gout et de votre budget. De plus, cela peut garantir la bonne réussite de l’aménagement de votre maison. De ce fait, n’hésitez pas à contacter un architecte et vous serez impressionné de la beauté de votre studio.

 

 

Copyright Habitation & travaux ! 2018
Shale theme by Siteturner