Plomberie : quelques conseils toujours pratiques

la-plomberie

Les travaux de réparation nécessitent une aide extérieure, notamment quand on parle de plomberie. Lisez nos conseils afin de faciliter les travaux que vous ferez par vous-même ou pour superviser un professionnel. Il est toujours mieux de savoir comment on fait afin de bénéficier de ce qui se fait de mieux. En effet, la plomberie devrait être réservée aux professionnels du bâtiment, ce qui est rarement le cas. Read More…

Troquer sa chaudière contre un chauffage moderne

On parle très souvent du confort d’une maison. Selon certains, toutes les cartes sont bonnes à prendre afin de vous mettre à l’aise chez vous. Et pour ce faire, vous pouvez essayer de changer l’ameublement ou la mise en place,  repeindre les murs ou même installer une véranda dans le but de profiter d’un peu plus de surface habitable. Mais le gage de votre confort optimal sera la qualité de votre chauffage.

La chaudière à condensation : has been

Quid à parler du chauffage Verlaine, on ne peut omettre de dire que la chaudière à condensation classique n’est plus la seule option disponible sur le marché. Elle est d’ailleurs largement concurrencée par les autres types de chauffage comme les systèmes électriques au sol et les poêles à pellets. Et pour cause, elle utilise une combustion de gaz de ville pour fonctionner. Sans compter que contrairement à une chaudière basse température, elle est très énergivore.

Néanmoins, son prix reste attractif. Ce genre d’accessoire ne coute que 4 000 à 7 000 euros.

Les avantages d’un chauffage au sol

Dans les maisons modernes, on prône plutôt un chauffage Verlaine électrique au sol. Il s’agit d’un système utilisant une chaudière à gaz ou à fioul et une pompe à chaleur que vous devez placer avant votre revêtement de sol. Idéal pour les maisons avec une moquette, peu efficace sur les parquets, ce genre d’équipement ne s’adresse pas à tout le monde. Néanmoins, il propose une distribution régulière et homogène de la chaleur, ce qui explique son renom.

Le devis de la pose d’un chauffage au sol varie en fonction de la superficie à couvrir. Et pour disposer du même confort aussi bien dans l’intérieur de la maison que dans votre véranda, vous devez également en placer dans ce genre d’infrastructure.

Les poêles à pellets: une nouvelle tendance à ne pas minimiser

Cependant, la dernière tendance en chauffage Verlaine reste les poêles à pellets. Beaucoup plus design et plus économiques, ces derniers attirent un grand nombre actuellement, si bien que quelques plateformes de vente en ligne spécialisée en la matière ont vu le jour récemment.

Se négociant entre 3 000 et 5 000 euros, en fonction du modèle et de la marque, ce genre d’accessoire est réputé pour leur qualité vert. En effet, leur combustible ne contient pas de CO2, ce qui vous permet de participer un minimum dans la protection de l’environnement. Sans compter que ce genre d’accessoire vous permet de réduire votre facture de chauffage de manière significative.

Les avantages d’une porte de garage coulissante

Une porte de garage coulissante offre de nombreux avantages. Son aspect pratique et esthétique s’explique par le fonctionnement de ses panneaux. Suspendus à un rail en hauteur, ceux-ci se déplacent sur une glissièreà l’ouverture, pour couvrir une partie du mur de façade ou s’insérer à l’intérieur de ce même mur. Pour profiter pleinement des atouts de ce type d’ouverture, mieux vaut confier la pose à des professionnels. Ils sont en effet les mieux placés pour étudier la faisabilité du projet, en se référant à divers paramètres).

Une porte de garage très pratique

S’ouvrant et se fermant, une porte de garage coulissante ne dépasse pas sur l’extérieur. On exploite ainsi toute la hauteur du garage, ce qui permet un accès piéton à l’ouverture. Ce type d’ouverture est surtout la meilleure option pour les petits garages ou ceux présentant quelques rangements sur les côtés. Il est également idéal pour un garage donnant sur l’extérieur.

D’autres avantages confirment l’aspect pratique d’une porte coulissante. Son principe de fonctionnement anéantit par exemple toute tentative de forcing. Elle est aussi très appréciée pour son niveau d’isolation thermique élevé. Cet avantage majeur se retrouve surtout avec une porte en aluminium, avec en bonus une robustesse à toute épreuve. En outre, le rail la rend également facile à ouvrir et non bruyante. On note encore un excellent rapport qualité prix.

Porte coulissante motorisée

Pour plus de confort, on peut aussi opter pour une porte coulissante motorisée. Elle peut notamment être commandée à distance. On lui prête aussi une durée de vie plus conséquente que celle d’une porte non motorisée, mais encore faut-il l’installer dans les règles de l’art. Son fonctionnement résolument silencieux grâce à des mouvements de panneaux réguliers et fluides. De plus, les utilisateurs sont à l’abri des désagréments liés à des à-coups.

Deux types d’ouverture

Pour profiter davantage de l’aspect pratique et esthétique d’une porte coulissante, on peut aussi jeter son dévolu sur une porte dite « sectionnelle ». Celle-ci peut effectivement s’ouvrir de manière horizontale, grâce au déplacement latéral des panneaux verticaux le long du mur. Elle peut aussi s’ouvrir verticalement, grâce à des panneaux horizontaux qui s’enroulent vers le haut.

Installation d’une porte coulissante

La pose d’une porte de garage coulissante est à confier à des professionnels. Une option qui permet notamment de se mettre à l’abri des déconvenues liées au déraillement ou au blocage, mais aussi d’avoir un système adapté à la configuration de son garage.

Seul un professionnel peut effectivement étudier la faisabilité d’un tel projet. Ce type de porte requiert par exemple une configuration particulière. Il n’est pas adapté à de petits espaces. La pose implique aussi la libération de toute une paroi du mur. Il faudra également assez de place disponible dans le mur pour intégrer le rail. Le professionnel se réfèrera aussi aux dimensions du garage.

En recourant aux services des professionnels, on peut également aspirer à une porte coulissante sur mesure. Design, dimensions, accessoires de sécurité et matériau de fabrication… autant d’éléments qui peuvent être personnalisés pour une utilisation plus aisée, avec la sensation d’avoir une porte spécialement conçue pour soi et avec les dimensions adaptées. Les professionnels peuvent également envisager la possibilité d’ajouter un système de motorisation ou un portillon. Enfin, opter pour une porte coulissante sur mesure permet d’éviter les risques liés à l’incompatibilité des recoupes et des tolérances.

Avoir un beau jardin : que faire ?

L’idée d’avoir un beau jardin sans trop attendre la floraison des plantes, la poussée du gazon, ou encore le développement des arbustes, germe certainement chez les adeptes de jardinage. Voici quelques astuces permettant d’y parvenir en un rien de temps.

Gazon au rouleau

Il est possible de commander des gazons en rouleau auprès d’une boutique de jardinerie Bordeaux. Avant la pose, il faut bien préparer le sol. Cette opération consiste à l’amender de terreau ou d’engrais organique. Un nivelage, tassage, puis arrosage boucle la phase de préparation. Pour la pose, il suffit de procéder de la même manière que lorsqu’on pose une moquette.

Plantes saisonnières

En été, par exemple, on mise sur les plantes semi-rustiques telles que les lantanas, les lauriers-roses, les dipladénias… On peut les associer à des bulbeuses à croissance rapide comme les glaïeuls, les dahlias nains ou les bégonias à planter jusqu’à mi-juin.

Des plantes déjà fleuries

Des vivaces et des arbustes déjà fleuries sont aussi disponibles (en container) auprès d’une boutique de jardinerie Bordeaux. Pour garantir un effet immédiat, mieux vaut humidifier la motte au préalable et de procéder à l’arrosage dès que la pose est finie. Les plantes à peine fleuries peuvent aussi constituer une option. Elles assurent un effet plus durable, mais il faut se faire à l’idée qu’elles grandissent rarement.

Plantes à croissance rapide

Parmi les plantes à croissance rapide figurent les arbustes vigoureux comme les sureaux, les escallonias ou encore les abélias. A l’achat, il suffit se référer à la surface du jardin pour se fixer sur leurs tailles. Pour les férus de plantes de haies comme le cyprès de Leyland, une taille tous les six mois s’impose pour plafonner son hauteur à deux mètres du sol.

Habillage de jardin

On peut habiller le jardin en érigeant des structures. L’idée est de conférer un effet de relief au terrain plat. Pergola, arches à fleurir, petit kiosque… autant d’éléments qui peuvent servir de structures. Pour un rendu esthétique optimal, on peut aussi les peindre avec une couleur tranchée ou blanche. Quelques plantes aux alentours seront également les bienvenues.

Prairies fleuries

Les prairies fleuries constituent une solution idéale pour avoir des fleurs à foison en l’espace de quelques semaines et à moindre coût. Elles sont disponibles sous forme de mélanges dosés de fleurs annuelles auprès des boutiques spécialisées. Après la pose, on arrose régulièrement en vue d’une bonne germination. La floraison s’obtient ainsi sans trop de soins.

Élagage : comment prendre soin de nos arbres?

élagage

Arbres et arbustes croissent de manière optimale grâce à un procédé récent et très ingénieux : l’élagage. Cette pratique ne consiste pas seulement à abattre les arbres morts avec une tronçonneuse, elle vise à permettre au végétal de prolonger sa durée de vie et d’augmenter le rendement en bois de commerce et en production de fruit. Read More…

Conseils pour choisir son système de motorisation de portail

Il existe plusieurs options de motorisation portail disponibles sur le marché. Pour éviter de faire le mauvais choix, sachez d’abord qu’il y a 2 types de portails : le portail battant et le portail coulissant. Les systèmes de motorisation pour ces 2 portails sont différents. Le portail battant présente5 options de motorisation : à bras, à vérin, à roue, enterré ou intégré au portail. Tandis que le portail coulissant n’en a que 2 : portail à crémaillère à rail au sol et à rail autoportant.

Système de motorisation portail battant à bras

Le système de motorisation portail à bras ne peut s’appliquer que sur un portail battant.  Concernant sa mise en service, on installe sur chacun des 2 vantaux un système de bras mécanisés. Ces bras sont liés chacun, la plupart du temps, à un moteur électromécanique. Grâce à un système de commande à distance, les moteurs activent automatiquement les 2 bras pour ouvrir et fermer le portail de votre habitation. Le système d’automatisation à bras est facile à installer. En effet, il ne nécessite pas de gros travaux pour être mis en service. Si vous aimez bricoler, vous pouvez le faire vous-même. En moyenne ce type de portail met environ une quinzaine de secondes pour s’ouvrir.

Système de motorisation portail battant à vérin

Le principe utilisé dans ce système est exactement le même que celui de la motorisation à bras. Seulement, la motorisation à vérin est plutôt conseillée pour les portails construits avec des matières dures et lourdes comme le métal et l’acier. Le moteur utilisé dans ce système est un moteur hydraulique. Ce dernier permet d’avoir plus de puissance pour ouvrir facilement le portail. Il est conseillé de ne pas utiliser ce système surun portail en bois, en aluminium et en plastique. Pour l’activer, il faut un courant de 220 volts pour permettre au moteur du portail  de s’ouvrir automatiquement.

Système de motorisation portail battant à roue

Le système de motorisation portail à roue est le plus simple mais aussi le moins couteux sur le marché. Mise à part sa simplicité et son prix, ce système peut s’adapter sur toutes les formes de terrains comme une pente. Il ne nécessite pas de courant très puissant mais rien que 21 à 24 volts suffisent pour l’activer. Cependant,  ce système n’est pas conseillé pour un portail fait en acier dur, pour un portail battant avec des vantaux lourds. Il est idéal pour les portails légers,en bois par exemple.

Système de motorisation portail battant enterré et motorisation intégrée au portail

Ces systèmes de motorisation ont exactement les mêmes caractéristiques. La seule différence entre les deux s’observe par l’installation de leurs systèmes. L’un est enterré dans le sol et l’autre est intégré dans le portail. Ils présentent plus d’esthétique du fait que leurs systèmes ne sont pas visibles à l’œil. Le système mécanique utilisé pour leur permet aussi d’être robuste. Ilssont donc difficiles à forcer. En matière de qualité et de sécurité, le portail battant équipé de l’un de ces2 systèmesde motorisations est  plus fiable.

Système de motorisation portail coulissant à rail au sol et motorisation à rail autoportant

Ces deux systèmes s’appliquent sur un portail coulissant. Là aussi, le système utilisé est la même pour les deux. Pour les installer, un travail de maçonnerie est nécessaire.  Ils nécessitent tous la mise en place de 2 poteaux : poteau de guidage et poteau de réception. La différence se fait au niveau du mécanisme utilisé. Le premier nécessite l’installation du  système de rail au sol. Le second utilise une poutre télescopique appuyée d’un accompagnement en forme de rectangle qui va servir  de contrepoids. Il faut noter que les portails électriques coulissants sont plus chers que les portails électriques battants.

 

Rénover la tuyauterie d’un logement, comment procéder ?

La rénovation des canalisations est une opération complexe et couteuse qu’il faut savoir étudier avec soin. Si l’entretien suffit dans certains cas à remettre les canalisations dans un meilleur état, des plus gros travaux comme les travaux de pose d’une nouvelle canalisation peuvent aussi être requis. Que faut-il choisir et comment entreprendre la rénovation des canalisations ? La réponse dans ces quelques lignes ! Read More…

Installer une fosse septique : les règles de base

Pour installer une fosse septique ou plutôt une fosse toutes eaux, les précautions ne se négligent pas. Il s’agit d’un système assez complexe dont on ne doit pas faillir lors de son installation. En cas de défaut, le processus déjà mis en place risque de générer de nombreuses contraintes. Pour s’y prendre, on vous livre certaines règles.

L’emplacement

C’est un détail qu’on ne doit pas échapper lors de l’installation de fosse septique. A noter qu’il s’agit d’une fosse destinée à assainir les eaux qui sortent de la maison en vue de les réutiliser pour la lessive par exemple ou alors de les évacuer vers le milieu naturel sans qu’il y a risque de pollution. En général, l’emplacement reste la première étape à ne pas faillir car même si l’habitation se trouve éloigner de la grande ville ou des autres propriétés, la fosse septique ne doit pas être mélangée avec les puits, les arbres ou la circulation et sa maison. Cela afin d’éviter toutes propagations de gaz nocifs et de ne pas perturber le processus de biodégradation. Pour trouver un bon emplacement, il faut pratiquement demander le service et la compétence d’un spécialiste en installation fosse septique 78.

La dimension

La dimension de la fosse septique doit être bien précise avant de creuser un trou. Cela dit, lors du creusage, il faut laisser quelques marges de plus pour éviter qu’elle soit mise en contact avec les parois. Toutes ces règles ont été conçues dans le but d’assurer le bon fonctionnement de la fosse car la réussite du traitement en dépend. Pour rappel, pour installer une fosse toutes eaux, on doit connaitre les exigences pour un bon assainissement. Donc, il faut disposer d’une canalisation infaillible pour évacuer les effluents et de les conduire vers la fosse et ensuite de les traiter et de les assainir dans les meilleures conditions avant de les évacuer vers le milieu récepteur. Donc, on ne doit pas oublier ce principe mais encore faudra-t-il l’appliquer convenablement. D’autre part, d’autres exigences méritent d’être citées comme au moment d’enfouir la fosse. Avant de la déposer au fond, on doit vérifier toute présence d’objet qui pourrait compromettre l’installation. Dans ce cas, il faut concevoir un lit de sable au fond de la fouille avec une épaisseur de 10 cm ou alors d’une semelle en béton. Pour réussir cette opération, le savoir-faire d’un professionnel en installation fosse septique 78 a toute sa place.

L’installation

Déjà, avant même d’envisager à installer une fosse toutes eaux chez soi, on doit faire le tour de la propriété et de trouver l’endroit idéal pour l’installation. On doit également évaluer les caractéristiques du sol ainsi que la topographie pour savoir si une préparation de terrain doit être de mise. Bref, pour l’installation, il faut savoir également que la fosse doit être en mesure d’accueillir les microorganismes car ce sont les bactéries qui feront tout le travail notamment pour la dégradation des matières et qu’il s’agit bien des bactéries indépendantes de l’oxygène. Donc, on a besoin d’un système très étanche et d’une installation réalisée dans la règle de l’art. Aussi, on installe la fosse au centre en faisant attention au sens de l’entrée et de la sortie de la canalisation. Pour le remblai, il doit être réalisé couche par couche autour de la fosse avec un matériau sableux jusqu’à ce qu’il atteint le haut de la fosse. A préciser également que pour équilibrer la pression, on doit remplir la fosse d’eaux claires. La pose des tuyaux doit être précis également et il faut davantage vérifier la pente et de bien installer les différents raccordements. Ce sont des vérifications à ne pas négliger pour assurer une bonne longévité de l’installation. Toutefois, pour que le résultat soit favorable, on doit normalement faire appel à un expert en installation fosse septique 78.

 

Quel matériau choisir pour une piscine hors sol ?

Les piscines hors sol existent en plusieurs matériaux, surtout les piscines en kit, car les bassins autoportants sont légèrement limités en aspect. Pour un modèle en kit donc, il est essentiel de connaître les atouts et les inconvénients de chaque déclinaison.

Les piscines hors sol en bois, l’élégance qui prime

Pour ceux qui cherchent une solution plus esthétique, les piscines en bois sont parfaites. En effet, le bois épouse parfaitement les autres matériaux dans le jardin, ainsi vous obtiendriez une meilleure harmonie. En général, le kit de piscines en bois est pourvu de madriers en pin soigné et préparé. Ainsi, pour former la structure, il ne requiert plus de grands travaux, car il suffit de faire un assemblage. Ce genre de matériaux offre aussi une meilleure isolation thermique, ce qui permet de garder la température naturelle de l’eau. Néanmoins, il faut savoir qu’il s’agit d’un modèle assez cher par rapport à la piscine en structure métal. De plus, le rangement est assez difficile à faire.

Les piscines hors sol en métal, la solution à petit prix

Ce genre de piscine est aussi vendu en kit. Les structures tubulaires  ou panneaux modulaires sont faits avec des métaux. Souvent, c’est l’aluminium enfermé sous une peinture ou d’enduit qui est utilisé ou encore l’acier galvanisé. Pour avoir un aspect plus esthétique, il est possible de choisir plusieurs finitions, à savoir le sable, argenté, ou en aspect bois ou encore blanc. Ce genre de piscine est plus léger, ainsi, son usage est également plus facile. Elle est aussi un matériau très solide, mais surtout à faible coût, ce qui fait qu’elle convient à tous les budgets, même les plus petits. Néanmoins, elle n’a pas le côté isolant et écologique comme le bois.

Les piscines autoportantes en PVC

Le PVC est un matériau réservé pour les structures, donc, il est idéal pour les piscines autoportantes. Ainsi, ils ne sont pas adaptés pour les modèles en kit, en raison de sa solidité. Les armatures des piscines sont donc fabriquées en résine, en métal ou en bois. Néanmoins, la poche contenant l’eau reste en PVC, qu’il soit en liner ou en membrane de PVC renforcé. Si vous n’aimez pas particulièrement ce genre de modèle, il est toujours possible de choisir les piscines intex en PVC.

Un modèle durable avec les piscines en béton

Il existe bel et bien la piscine en kit en béton. On peut trouver les modèles en béton armé ou les panneaux modulaires. Les bétons sont généralement recouverts d’enduit et de peinture afin qu’elle soit plus esthétique. Si vous optez pour le modèle en panneau, il est possible de les habiller avec des bois, du bambou, ou autres.  Cette solution est donc adaptée pour ceux qui cherchent une solution résistante.

 

 

 

Bien choisir l’isolant pour réussir l’isolation de combles

L’isolation des combles est une chose fondamentale pour une habitation. En effet, si les combles ne sont pas isolés ou si l’isolation n’est pas réalisée convenablement, plus de 30% de la chaleur dans une maison risque de s’évaporer par la toiture. Ainsi, en bien isolant les combles, chaque propriétaire réalise des économies d’énergies. Pour que l’isolation soit performante, il faut déjà choisir le bon isolant. Ce qui n’est pas facile parce qu’il existe plusieurs variétés sur le marché.

Les différents isolants pour une isolation des combles

Pour l’isolation de combles, il faut privilégier les isolants en laines. La laine de verre est le modèle le plus utilisé, car elle parvient à isoler plus de 70% des combles en France. Toutefois, il existe des ménages qui préfèrent la laine de roche qui a la particularité de s’adapter à plusieurs configurations. En effet, elle se décline en différentes formes de conditionnement : en panneaux, en rouleaux, ou en flocons. C’est surtout adapté à des combles qui ont une certaine exigence.  La laine de verre et de roche est idéale si vous cherchez une solution bon marché et qui apporte une certaine performance. De même si vous n’exigez pas une construction écologique. Pour ceux qui cherchent un isolant qui dure dans le temps, la laine de bois est parfaite, car elle a reçu un traitement contre les insectes xylophages. La laine de chanvre quant à elle est un isolant naturel qui est utilisé de la même manière que les laines de verre et de roche. Il se différencie des autres grâce à son pouvoir isolant exceptionnel. Sinon, vous pouvez choisir le polystyrène expansé qui est à la fois compact, économique et respecte l’environnement. Le polyuréthane qui se présente sous forme de plaques est un isolant très résistant et étanche. Il est surtout agissant pour une isolation thermique. Vous pouvez également opter pour le textile recyclé, la laine de mouton, et la ouate de cellulose.

Combles habitables ou combles aménagés ?

Pour réussir l’isolation des combles, il est plus judicieux de faire appel à un professionnel. Ainsi, il vous conseillera le meilleur matériau adapté à votre comble. Ce qui vous permettra de gagner du temps, mais aussi optimiser le gain de surface. Sion, il vous proposera également l’isolation des combles à 1 Euro. Par ailleurs, il vous aidera aussi à trouver l’isolant selon votre comble : aménagé, ou perdus. En effet, le choix de l’isolant de ces combles se fait différemment. Pour les combles non accessibles, il est plus adapté et plus facile de faire usage d’un isolant à insufflation. Il peut être donc de laine minérale, de la ouate de cellulose ou la fibre de bois. Si le comble est accessible, mais pas exploité, il est possible d’utiliser les différents types d’isolant. Le choix doit se porter plutôt sur le prix et la performance de l’isolant. Enfin, pour les combles aménagés, il faut que l’isolant soit compact. Donc, préférez les isolants en panneaux ou en rouleaux. Il ne faut quand même pas oublier de considérer les besoins de la maison, l’isolation phonique, et surtout l’efficacité.

 

 

Copyright Habitation & travaux ! 2019
Shale theme by Siteturner