Comment installer un porte-fusible ?

porte-fusible

La mise en place d’un fusible ne peut se faire, sans l’installation d’un porte-fusible. Un ensemble de dispositif qui est essentiel pour assurer la sécurité de nos installations. Si vous avez décidé de faire vous-même votre installation électrique, surtout n’oubliez pas d’en installer. Read More…

Zoom sur l’onduleur hybride

onduleur

Acheter un onduleur pour faire face aux microcoupures et coupures intempestives. Cette recommandation est souvent formulée par les vendeurs d’appareils électroménagers. Pourquoi est-ce nécessaire et à quoi cela sert ? Voici quelques points qui aideront à répondre à ces questionnements. Read More…

Improviser un interrupteur sans fil amovible

interrupteur-va-et-vient

Afin de faciliter le contrôle de nos appareils d’éclairage, à savoir : l’allumage et l’extinction, on peut considérer l’installation d’un interrupteur sans fil amovible.Plus besoin de se déplacer pour atteindre l’interrupteur, le contrôle de la lumière peut se faire à partir de votre lit,via le dispositif. Read More…

Bonde de lavabo : décrivons cet appareil

bonde-lavabo

La bonde est un dispositif de filtrage placé en dessous des lavabos, éviers et lave-mains. Comportant une soucoupe renversée, une tige filetée et une vis de fixation en manivelle, il assure le tri sélectif des substances envoyées dans les canalisations. Description de cet appareil avec plombier de Cormeilles-en-Parisis, un spécialiste en matière de plomberie sanitaire. Read More…

Tout savoir sur la mise aux normes électriques

Que ce soit pour un aménagement ou pour une rénovation, la mise aux normes électriques est primordiale afin d’éviter des accidents domestiques tels que l’incendie ou l’électrocution. Les nouvelles installations électriques sont soumises à la norme NF C 15-100. Avant de s’y lancer, il faut s’assurer d’en avoir toutes les capacités, sinon il faut faire appel à un professionnel. Read More…

Que trouve-t-on dans une cuisine ?

cuisine-plomberie

Aujourd’hui, nous découvrirons comment se structure une cuisine, du moins, en ce qui concerne le côté plomberie. En effet, une cuisine traditionnelle comporte une paillasse, une table de travail, un évier encastré, un broyeur, un lave-vaisselle…en bref, un électroménager qui nécessite une tuyauterie performante. Read More…

Bien préparer le plancher avant la pose de la céramique

Vous voulez poser la céramique dans votre salle de bain, dans le salon ou dans votre cuisine ? Il y a des étapes à respecter et une préparation bien définie. Vous devez bien préparer le plancher de sorte qu’il puisse accueillir la pose de la céramique. La solidité de votre céramique dépend de la préparation de votre plancher et de la manière dont la pose est faite. Ci-dessous les étapes pour bien préparer le plancher avant la pose de votre céramique.

 Enlever l’ancienne couche du sol

Enlevez l’ancienne couche qui revêtait le sol. Enlevez les carreaux à l’aide de marteaux ou d’arraches clous. Commencez l’enlèvement par un joint qui a déjà commencé à se briser. Vous pouvez aussi commencer par enlever les joints en suivant une ligne droite pour plus d’efficacité. Dans ce cas, vous aurez besoin de matériaux lourds comme un marteau perforateur qui vous permettra d’enlever les carreaux délicatement. Protégez-vous également avec des lunettes et des gants pour plus de sécurité.

 Enlever l’ancienne colle et lisser la sous-couche

Pensez à si vous voulez garder la couche ou la supprimer définitivement. Supprimez le surplus de l’ancienne colle à l’aide d’un grattoir à plancher si vous voulez conserver la couche en dessous. Sinon éliminez toute la colle pour renouveler la surface avant la pose de la céramique. Optez pour un grattoir doté d’une lame pour un travail plus rapide et efficace. Vérifiez aussi que la sous-couche laissée est bien lisse pour permettre une belle finition et utilisez si nécessaire une ponceuse de plancher.

 Tracer les lignes

À l’aide d’un traceur ou d’un laser, délimitez et tracez les lignes qui vous serviront de référence pour poser correctement les carreaux. Pour ce faire, vous pouvez poser quatre carreaux et former un quadrillé. Ce qui vous permettra de vous retrouver. Il est préférable de commencer l’opération dans un coin du mur pour ne pas marcher sur les carreaux fraîchement posés.

 Préparation de la colle et disposition des carreaux

Préparez la colle en vous référant aux instructions. En effet, il est dit qu’il faut une proportion d’une quantité d’eau pour une quantité de ¾ de colle. Formez le mélange grâce à un outil permettant de malaxer la solution. Une fois une sorte de pâte obtenue, munissez-vous de gants et couvrez plusieurs surfaces à la fois tout en prenant le soin de bien recouvrir les coins. Posez avec soin les carreaux tout en évitant l’entrée de l’air. N’oubliez pas de mettre des outils pour maintenir les carreaux à distance égale. Ajoutez de la colle dans les zones où il en manque et nettoyez les débordements à l’aide d’une éponge humide.

 

Le choix de la céramique dépend entièrement de vous et de vos gouts. Vous pouvez penser à acheter votre céramique dans les magasins de carreaux comme céramiques Laurentides où vous aurez largement le choix. Les condos Saint-Lazare sont également des habitations avec des carreaux en céramiques solides, garantis et fiables.

 

L’utilité de la vente à réméré

Lavente à réméré estune transaction immobilièrepermettant au propriétaire de vente son bien immobiliertemporairement pour pouvoir régler sesdettes. Cetype de vente a trouvé ses origines à l’époque du Moyen-âge et il est devenu une solution pour de nombreux particuliers pour éviter la saisie judiciaire.

Vente à réméré : qu’est-ce que c’est au juste ?

Connu sous le terme de vente avec faculté de rachat, la vente à réméré est une technique de vente dans lequel le vendeur cède son propriété à uninvestisseur pendant un temps déterminé. Il peut  récupérer et racheter ses biens ultérieurement selon les délais convenus.

Le plus important concernant ce principe de vente est que le vendeur a le droit de reprendre les biens qu’il a vendu à l’acheteur.C’est comme une vente avec possibilité de rachat et de remboursement de certains frais. Le délai maximum d’une vente à réméré est de 5 ans et un contrat de transfère des biens est signé entre les deux acteurs.

Une fois que la vente à réméré est conclue, le nouveau propriétaire peut réaliser une rénovation mais toutes les charges sont à ses frais et à ses propres moyens. Ses dépenses ne seront pas mentionnées dans ladite contrat et ne seront pas remboursées à la fin du contrat en cas de récupération ou rachat.

Passer ledélai convenu, le vendeur ne pourra plus racheter ses biens sauf si l’acheteur veut élargir le délai du contrat.

Pour information, le vendeur pourra récupérer ses biens à tout moment dans une vente à réméré dès qu’il est en possession de fond nécessaire pour régler les charges et les frais convenus. A tout moment durant ces 5 ans, il a donc la possibilité de racheter son bienimmobilier.

L’importance de la vente à réméré

La vente à réméré est un processus avantageux pour les personnes en situation de détresse sur le plan financier bien sur. C’est un dernier recours aux personnes insolvables et surendettées. Ainsi, elles n’obtiennent pas de prêtsauprès de leur banque respective. La vente à réméré permet d’acquérir plus de fond pour réglertous les problèmes de dettes urgentes et à l’immédiat. Vous ne saurez pas victime d’une saisie judiciaire ou des pressions de vos créanciers car vous aurez les moyens de règles tous l’argent que vous avez prêtezainsique les charges au quotidien. Vous aurez même la chance de subvenir à vos projets comme acheter d’autres localités ou assurer les études de vos enfants jusqu’aux études universitaires.

C’est en réalité une source de financement immédiate et exclusive sans passer par les analyses financières effectuées par les institutions financières ainsi que les manques de discrétion causées par les fouilles.

De plus, dans une vente à réméréd’une maison, vous n’êtes pas obligé de déménager ou de plier bagage après les locaux vendus. Il est possible de s’arranger avec le nouveau propriétaireune convention d’occupation provisoire ou non en payant un loyer ou une indemnité d’occupation.

2 étapes à suivre pour la création de son jardin

La quête d’un espace extérieur à la fois apaisant, paisible et tranquille retient désormais l’attention de tous. Beaucoup rêvent d’un petit oasis au cœur d’une cour arborée. D’autres imaginent un cadre moderne où des meubles élégants et audacieux remplissent fièrement leur jardin. Vous souhaitez créer un petit coin de paradis dans votre domaine ? La construction sur mesure peut être une option. Avant d’entamer les différents travaux, il est essentiel d’avoir une idée du style de jardin souhaité. Il existe de nombreux styles d’aménagement, le choix dépend des goûts de chacun. Vous devez également prendre en compte les différentes caractéristiques de votre terrain : petit ou grand, ensoleillé ou ombragé, urbain ou plutôt naturel, etc. Il faudra aussi imaginer les points d’eau, le potager…

Choisir le style de son jardin

Vous êtes maintenant prêt à vous lancer dans la création de votre espace vert. Pourtant, vos idées sont encore floues sur le style qui correspond le mieux à vos besoins. Il est vrai que choisir le plan du jardin de vos rêves peut s’avérer être un vrai casse-tête. C’est avant tout considérer plusieurs éléments de son projet d’aménagement (terrain, budget, ressources, compétences, etc.). Contemporaine, traditionnelle ou plutôt exotique ? Il existe une multitude de possibilités.

  • A la française : broderies, parterres, boulingrin, chambres de verdure et haies taillées au cordeau…
  • Moderne : matériaux nouveaux, dalles de dimensions XXL, pots de formes épurées, couleurs sobres et élégantes, lignes et graphismes audacieux…
  • Exotique : végétaux aux larges feuilles, atmosphère ombragée, fougère arborescente, mélange de couleurs…
  • Japonais : diversité des formes, sable ratissé autour de rochers, grands arbustes, arbres taillés en nuage, plantes minimalistes, massifs, allées structurées…
  • Aromatique : plantes aromatiques, mosaïque de dalles, balançoire avec des pots en terre cuite, jardinières et pyramides en bois, parterres géométriques…
  • Aquatique : bassins, palustres, marais, fontaines et jets d’eau…
  • A l’anglaise : roses odorantes et aux belles formes, allées tortueuses, arbustes, association d’espèces ornementales, couleurs variées…
  • Jardin plume : plantes à feuillages délicats, fleurs discrètes, épis fins avec des tiges solides et flexibles, etc.

Choisir les espèces végétales

Vous rêvez d’un espace vert naturel ? Il est primordial de faire le bon choix de végétaux. La création d’un jardin nécessite la considération de différents paramètres : conditions climatiques (zone de montagne, bordure de mer…), infrastructures environnantes (piscine, fondations…) et autres. Avant de choisir, voici une liste non exhaustive de plantes regroupées en fonction de leur emplacement idéal :

  • Murs végétaux : plantes grimpantes classiques (vigne vierge, lierre, glycine…),
  • Autour de la piscine : palmiers, plantes exotiques (yucca à pied d’éléphant), mimosas, fatsia, fustets, petits bambous à feuilles larges…
  • Près du point d’eau : plantes de berge, barbe-de-bouc, astilbes, cyprès chauve, chênes… Vous pouvez également privilégier les cactées, les dasylirions, les phormiums et les agaves.
  • Autour de la maison : essences à feuilles persistantes, sarcoccoca, osmanthus, chèvrefeuilles d’hiver, agapanthes, sauges, népétas…
  • Au pied d’une haie : bergénia, cyclamen de Naples, épimédium, euphore des bois, fraisier, fougères, heuchères, lamier, pervenche, variétés cultivées de lierre…
Copyright Habitation & travaux ! 2018
Shale theme by Siteturner