Construction fondation : mode d’emploi

La construction des fondations est l’un des travaux les plus importants en maçonnerie. Elle ne doit pas être négligée. La fondation assure le maintien et la solidité des bâtiments. Différentes techniques sont utilisées par les professionnels dans le domaine. Cet article vous servira de mini-guide qui vous informera sur les principes de construction des fondations.

Les précautions à prendre

Il est à noter que la construction de fondations requiert un savoir-faire et des compétences spécifiques. Cette tâche doit donc être confiée à une entreprise de bâtiment ou d’autres corps de métier qui sauront adapter le type de fondation à privilégier selon la structure de votre sol.

Le choix du terrain

Lorsque vous optez pour un terrain quelconque, informez-vous sur la structure du sol. C’est un critère primordial qui conditionne la faisabilité de certains projets. Une mauvaise structure de sol peut engendrer la construction de fondations spéciales pour prévenir certains risques. Cela nécessite un budget supplémentaire. Renseignez-vous auprès des autorités compétentes. Elles pourront vous conseiller et vous proposer les meilleures alternatives pour la bonne marche de votre chantier. Sollicitez le savoir-faire d’un expert pour une étude géothermique.

Le piquetage

Cette phase consiste en une délimitation des points cadastraux du terrain. Les compétences d’un géomètre sont requises. Il est en effet le seul spécialiste qui soit en mesure de déterminer les limites précises de votre propriété. Un terrassier peut fournir le matériel nécessaire à cette opération. Celui-ci se sert de lunettes de nivellement pour relever le niveau général du terrain. Cette phase permet de calculer les points de référence sur plusieurs zones. Du plâtre en poudre vous aidera à identifier les délimitations du terrain.

Le terrassement

Le terrassement inclut plusieurs tâches : les fouilles, le nivellement du terrain, la mise en place des canaux d’évacuation d’eaux et des encaissements de raccordement. Il englobe également les travaux d’assainissement. Lors de cette phase, le terrain est bien préparé pour un aménagement futur. Grâce à des équipements performants, on peut rajouter des adducteurs en béton. Ces structures permettent aux fondations de mieux résister au temps et aux chocs. Les raccordements sont généralement en ciment pour pallier les fissures

Le drainage

Le drainage est important dans la mesure où il permet d’évacuer les eaux excessives du sol. Pour cela, on construit une tranchée. Celle-ci se compose d’une cuvette en béton, d’un tapis de cailloux, d’un drain, d’autres couches de cailloux et enfin de la terre. Le drain est posé à proximité des parois de la fondation. Cette disposition permet une reconduction rapide des eaux. Leur évacuation se fait soit vers les réseaux d’eau pluviale soit vers un puisard.

Le raccordement d’eau et d’électricité

Cette opération consiste à relier les câbles électriques et les canaux d’alimentation en eau aux réseaux correspondants. Les câbles téléphoniques, Internet et télévision, le conduit de gaz sont également à intégrer à la phase de raccordement. La mise en place de tous les réseaux doivent se faire lors du creusement des tranchées. Le propriétaire peut opter pour le câblage aérien ou les installations de raccords souterrains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright Habitation & travaux ! 2018
Shale theme by Siteturner