eau-polluée

Eau : les polluants, les origines et leurs risques ?

Eau potable signifie eau sans danger. L’adjectif potable est le terme idéal pour qualifier cette eau courante acheminée grâce aux canalisations. Délestée de la plupart des substances nocives à la santé, elle peut, cependant, contenir des résidus polluants tels du calcaire et des microparticules issues de la corrosion des tuyaux. Plus de détails sur cette pollution de l’eau potable canalisée.

Vecteurs de pollution

L’agriculture

Les activités agricoles sont à l’origine des agents polluants les plus importants.  En période d’agriculture intensive, pesticides, engrais et autre substances essentielles sont rejetés vers les rivières et lacs, certains atteignent la nappe phréatique. Une fois arrivée au niveau des points d’eau, les pesticides imprègnent les eaux canalisés, rendant les processus de filtrage très compliqués. Ces composants sont dangereux pour la santé et favorisent les maladies dégénératives telles le cancer.

Les canalisations

Les canalisations participent activement à la pollution de l’eau potable. Les tuyaux en plomb sont notamment décriés, ce matériau étant à l’origine des  cas de saturnisme en France et aux Etats-Unis. Le plomb agit notamment sur le système digestif, neurologique et accélère la dégénérescence des reins. Les canalisations en plomb sont les plus dangereuses, mais la tuyauterie en cuivre n’est guère plus rassurant.

Mauvais traitement de l’eau

Si l’eau arrivée au robinet est traitée de manière aléatoire, certaines bactéries peuvent y survivre le temps d’atteindre notre organisme. Ils se développent dans les canalisations et  l’eau. Ces germes sont à l’origine de troubles digestifs intenses et, à termes, commencent à atteindre l’intestin

Solution : osmoseur inverse

Un installateur de plomberie à Montigny-le-Bretonneux conseille à ses clients de parler aux professionnels avant de choisir un filtre à eau.  Ce dernier recommande un osmoseur inverse. L’osmoseur inverse est un système de filtrage mettant en action deux membranes situées à gauche et à droite. Le processus consiste à faire passer l’eau dans la première membrane durant une phase appelée : pré-filtrage. Ensuite, cette eau pré-filtrée atteindra la deuxième membrane en carbone, ce dernier séparera l’eau et l’air. Les vertus filtrantes du carbone ont été mises en évidence dans cet article. En effet, la deuxième membrane du filtre assure la purification totale de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright Habitation & travaux ! 2022
Shale theme by Siteturner