L’humidité du logement est à surveiller

L’humidité dans un logement peut causer des soucis de santé aux occupants, et endommager les meubles et autres équipements. Il est donc recommandé d’identifier les sources du problème pour ne pas aggraver la situation et afin de concevoir des solutions efficaces.

 

Origines et conséquences de l’excès d’humidité

Plusieurs facteurs peuvent augmenter le degré hygrométrique au sein d’un bâtiment. Les premières causes de l’humidité sont les murs, les boiseries et le sol. Qui emmagasinent de l’eau, après la pluie; ou après un dégât des eaux dû à une fuite du système de distribution. Une mauvaise gestion de l’humidité des sols au moment de la construction peut également l’expliquer. L’eau retenue s’évapore et elle est libérée ensuite dans l’environnement. Le chauffage par combustion favorise également la moiteur de l’air à l’intérieur des locaux.

L’humidité entraine une maladie pour les occupants, mais en plus la présence de l’eau peut nuire à leur confort et à leur sécurité. Elle provoque des problèmes respiratoires et des allergies; sans compter l’apparition de champignons et de moisissures sur les murs et tout ce qui est boiserie. Par ailleurs, si ces derniers sont exposés à une humidité constante. Ils risquent de s’effondrer, et donc mettent la vie des occupants en danger.

Comment mesurer l’humidité ?

La concentration de l’eau est exprimée en pourcentage.Le taux idéal dans les constructions et habitations se situe entre 45 % et 65 %. Un appareil de mesure d’humidité permet de jauger la quantité de l’eau dans l’air ou dans un matériau (bois, béton, plâtre, enduits, etc.). La fiabilité des résultats dépendra de la qualité de l’instrument et des conditions d’utilisation.

Il existe deux catégories de testeur d’humidité. L’hygromètre est recommandé pour l’évaluation de la moiteur de l’air, à l’intérieur comme à l’extérieur. Il est souvent accompagné d’un thermomètre. Certains modèles sont dotés de plusieurs fonctionnalités qui en font une véritable petite centrale météo. Les plus performants sont proposés à plus de 50 € auprès des commerçants spécialisés.

Pour déterminer le pourcentage d’humidité des murs, des boiseries ou des sols, un humidimètre est indiqué. Ce dernier est disponible en deux versions : le testeur classique et le testeur thermique qui diffèrent au niveau des techniques utilisées.En fonction de leur fiabilité et de la technologie de mesure, le prix varie de 20 € à 500 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright Habitation & travaux ! 2022
Shale theme by Siteturner