Réalisez votre parquet en vrai chêne

Le bois de chêne inspire la noblesse et l’élégance, mais il est surtout apprécié pour son aspect et sa résistance. Réaliser un parquet en chêne signifie installer un parquet massif, qui est non seulement capable de durer plusieurs années, mais qui offre aussi une meilleure stabilité, tout en offrant un meilleur rendu thermique. La qualité d’un parquet de chêne ne peut dépendre que de la qualité de sa réalisation. La pose de ce parquet doit se faire étape par étape, et c’est un travail qui doit se faire avec précision et minutie, mais qui demande aussi une bonne technique, ainsi que de bons matériels.

Préparer la surface et la structure du parquet

Quelques préparations préalables seront nécessaires avant de passer à la pose du parquet en chêne. Tout d’abord, il faut veiller à ce que la surface de destination soit parfaitement plane et exempte de saletés et d’humidité susceptible d’influencer l’état du bois. Parce que le chêne est généralement classé en tant que revêtement stratifié, il est donc nécessaire d’opter pour la pose clouée. Aussi, l’idéal pour assurer une meilleure installation serait d’installer le parquet sur des lambourdes d’environ 18 mm, et qui seront disposées en perpendiculaire en suivant le sens du parquet. Afin d’obtenir un niveau optimal, il faut aussi envisager l’utilisation des cales. Mais pour obtenir une juste mesure, on peut aussi prévoir l’utilisation d’une scie à ruban pour le bois pour réaliser une découpe bien précise et nette. Après l’installation de la structure de support, il faut ensuite mettre en place des panneaux multiplex, de préférence de la même épaisseur que les lambourdes, pour mieux supporter l’ensemble du parquet.

Installer les lames de chêne et procéder à la finition

Après cette étape de préparation, il est ensuite temps de poser les lames. Pour obtenir un meilleur alignement des lames, on peut se servir d’une ficelle comme repère. Les lames doivent être bien serrées et emboîtées les unes contre les autres. En cas d’obstacles, il faut utiliser des joints de dilatation d’environ 10 mm pour compenser l’espace vide inaccessible pour les lames. Pour un excellent résultat, il faut également préférer des clous à tête d’homme de 30 à 40 mm, et les enfoncer avec une chasse pour une meilleure tenue. Si la dernière lame de chêne n’entre pas dans le dernier emplacement, il faut également la scier. Après cette installation, il faut après poncer la surface du parquet dans le sens du fil du bois, et ensuite appliquer de l’huile adaptée au chêne avec un chiffon. Et pour finir, il ne reste plus qu’à appliquer une couche de vernis par-dessus, et laisser le tout sécher avant de remettre une deuxième couche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright Habitation & travaux ! 2022
Shale theme by Siteturner