tiny house

Qu’est-ce que le mouvement des mini maisons ?

Ce mode de vie, pouvant passer pour oppressif, peut surtout être un accès vers plus de minimalisme et d’humilité en s’approchant de la campagne. Venu d’Amérique, le concept de micro maison, traduit en « toute petite maison », condense le logement à l’extrême minimum.

Un habitat qui limite son impact sur l’environnement

C’est très simple de rendre ces mini-maisons autonomes, en mettant en place un système de récupération et de traitement des eaux de pluie, des panneaux solaires et aussi des toilettes à litière biomaîtrisée, voir ma-tinyhouse.fr. L’isolation, spécialement en fibre végétale est utilisée pour résider toute l’année, dans un havre de paix. Très bien isolée, claire et contenant peu d’équipements électriques, la micro-maison est respectueuse de son environnement. Les petites maisons sont habituellement réalisées en bois, souvent de forêt locale et autres matériaux écologiques. Naturellement, sur le plan de la consommation, un petit habitat exige moins de ressources et consomme pas beaucoup.

Comment déplacer une mini maison en France ?

La Tiny House doit être acquittée par une assurance caravane parce qu’elle peut être tractée. La remorque qui la déplace doit être immatriculée et posséder une carte grise personnelle à la remorque. Une fois posée au sol, il est nécessaire qu’elle soit assurée par une assurance habitation ordinaire (multirisque habitation) ou par une assurance mobil-home.

La surface maxi des micros maisons itinérantes en m2 en France

Dans l’hexagone, une mini-maison nécessite de suivre le format suivant : largeur maximum : inférieure à 2,55 mètres, poids max : moins de 3,5 tonnes, hauteur max : inférieure à 4,3 mètres et longueur maximum (excepté l’automobile de tractage) : 12 mètres. La remorque fait un poids approximatif entre sept cents et 900 kg, et l’ossature, le plateau et le toit sont réalisés pour fournir une isolation de qualité toute l’année. C’est donc pointu de construire une Tiny House avec des normes max satisfaisant ces contraintes. La largeur d’une mini-maison étant décrétée par le code de la route, et la hauteur par celles des viaducs, c’est avec la longueur que l’on va transformer l’air, de douze à dix septm².

Stationner une micro maison

Votre mini maison est autorisée à rester sur votre lieu sans prévenir la municipalité à condition qu’elle y reste moins d’un trimestre. Votre mini maison doit tenir en état à chaque instant ses moyens de locomotion (roues, barre de traction…) afin de pouvoir libérer son stationnement à tout moment. Si vous imaginez de faire de la mini maison votre domicile principal, il faudra se pencher sur la loi ALUR qui laisse juge arbitre aux mairies d’accepter ou pas votre stationnement. Reste une autre possibilité d’emplacement non bâtissable : les « pastilles ». Elles sont signalées dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU), privilégiées pour les habitats mobiles, démontables et légers, à n’importe quel moment. Ce domicile doit être occupé tout le temps, ou a minima 8 mois par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright Habitation & travaux ! 2022
Shale theme by Siteturner